La Belle Equipe - Cinéma Argoat - Callac

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

À L'AFFICHE

LES ANIMAUX FANTASTIUES : Les crimes de Grindelwald

  • dimanche 9d écembre à 17h30 VOST in english
film fantastique britannique, américain de David Yates avec Eddie Redmayne, Katherine Waterston, Dan Fogler

durée : 2h14

1927. Quelques mois après sa capture, le célèbre sorcier Gellert Grindelwald s'évade comme il l'avait promis et de façon spectaculaire. Réunissant de plus en plus de partisans, il est à l'origine d'attaque d'humains normaux par des sorciers et seul celui qu'il considérait autrefois comme un ami, Albus Dumbledore, semble capable de l'arrêter. Mais Dumbledore va devoir faire appel au seul sorcier ayant déjoué les plans de Grindelwald auparavant : son ancien élève Norbert Dragonneau. L'aventure qui les attend réunit Norbert avec Tina, Queenie et Jacob, mais cette mission va également tester la loyauté de chacun face aux nouveaux dangers qui se dressent sur leur chemin, dans un monde magique plus dangereux et divisé que jamais.

%

KURSK

  • dimanche 9 décembre à 20h30 en VF
drame historique belge, luxembourgeois de Thomas Vinterberg avec Matthias Schoenaerts, Léa Seydoux, Colin Firt

durée !1h57

KURSK relate le naufrage du sous-marin nucléaire russe K-141 Koursk, survenu en mer de Barents le 12 août 2000. Tandis qu’à bord du navire endommagé, vingt-trois marins se battent pour survivre, au sol, leurs familles luttent désespérément contre les blocages bureaucratiques qui ne cessent de compromettre l’espoir de les sauver.

Dans ce film franco-belgo-luxembourgeois produit par Luc Besson, Thomas Vinterberg fait la part belle au spectaculaire comme à l’expérience humaine portée par Mathias Schoenaerts en marin dans la tourmente. 20 Minutes

HIGH LIFE

  • lundi 10 decembre à 20h30 VOST in english
film de Science fiction français, allemand, britannique, polonais de Claire Denis avec Robert Pattinson, Juliette Binoche, André Benjamin

durée : 1h51

  • Interdit aux moins de 12 ans avec avertissement

Un groupe de criminels condamnés à mort accepte de commuer leur peine et de devenir les cobayes d’une mission spatiale en dehors du système solaire. Une mission hors normes…

Trip visuel et sonore dont on peine à s’extraire, le planant "High Life" est d’une densité qui amalgame sans cesse le sublime et le repoussant, le lyrique et l’amorti se doublant sans mal d’une réflexion philosophique sur les origines et le devenir des hommes.Libération

ANIKI BOBO - Ecole et cinéma

  • mardi 11 décembre à 14h
drame portugais de Manoel de Oliveira avec Nascimento Fernandes, Fernanda Matos, Horacio Silva

durée :1h30

Dans les rues de Porto, une petite bande d'enfants fait l'ecole buissoniere et decouvre que la vie peut-etre un jeu brutal.







LES CHATOUILLES

  • mardi 11 décembre à 20h30
drame français d' Andréa Bescond, Eric Métayer avec Andréa Bescond, Karin Viard, Clovis Cornillac

durée :1h43

Odette a huit ans, elle aime danser et dessiner. Pourquoi se méfierait-elle d’un ami de ses parents qui lui propose de « jouer aux chatouilles » ? Adulte, Odette danse sa colère, libère sa parole et embrasse la vie...

PROCHAINEMENT

  • les docs du mois

SIX PORTRAITS XL : 1 Léon et Guillaume

  • mercredi 12 décembre à 20h30
documentaire français d' Alain Cavalier

durée :1h44

Léon : Ce matin, Léon le cordonnier affiche une pancarte dans sa boutique qu’il tient depuis 46 ans : FERMETURE DÉFINITIVE DANS DEUX MOIS. Panique des habitants du quartier qui adorent cet Arménien au cœur superbe, au visage étonnant. Est-il possible de prolonger encore sa présence. Guillaume : Quatre heures du matin, Guillaume arrive le premier au travail avant son équipe. À la fin de la journée, il aura vendu tous ses gâteaux et tout son pain, tellement c’est bon. Le soir avec sa femme Jasmine, ils rêvent d’acheter une boulangerie pâtisserie plus vaste, mieux placée…

L’attention à la matérialité des corps et à la façon dont le son, la lumière, la matière se transforment, voilà ce qui condense tout le prosaïsme et la poésie des ces 6 Portraits XL, modestes, savoureux et attachants. Soient six portraits en mode mineur selon que l’on est une célébrité, en mode majeur selon que l’on est un inconnu. Ces petites pépites célèbrent la vie. Culturopoing.com

AGA

  • Jeudi 13 décembre à 20h30 VOST
  • lundi 17 à 20h30 VOST
drame bulgare, allemand, français de Milko Lazarov avec Mikhail Aprosimov, Feodosia Ivanova, Galina Tikhonova

durée ; 1H37

La cinquantaine, Nanouk et Sedna vivent harmonieusement le quotidien traditionnel d’un couple du Grand Nord. Jour après jour, le rythme séculaire qui ordonnait leur vie et celle de leurs ancêtres vacille. Nanouk et Sedna vont devoir se confronter à un nouveau monde qui leur est inconnu.



QUESTIONS DE JEUNESSE 2018

En partenariat avec le Centre de loisirs de Callac (GP3A) et l'UFFEJ Bretagne
  • vendredi 14 décembre à 14h


durée ;1h05












Ce nouveau programme « Questions de Jeunesse » réunit cinq films courts européens et récents autour de thématiques liées aux préoccupations de la jeunesse : El fin del mundo sera en Brasil (11min), Aissa (8min), 37°4S(11'45min), Beach flags (13min), 7 minutes in Heaven (7min)

CASSE-NOISETTE et les quatre royaumes

  • vendredi 14 décembre à 20h30 VF
  • samedi 15 décembre à 17h30 VF
film fantastique américain de Lasse Hallström, Joe Johnston avec Mackenzie Foy, Keira Knightley, Matthew MacFadye

durée ; 1h40

Tout ce que souhaite Clara, c’est une clé. Une clé unique en son genre, celle qui ouvrira la boîte contenant l’inestimable cadeau que sa mère lui a laissé avant de mourir. À la fête de fin d’année organisée par son parrain, Drosselmeyer, Clara découvre un fil d’or qui la conduit jusqu’à cette précieuse clé … mais celle-ci disparaît aussitôt dans un monde étrange et mystérieux. C’est dans ce monde parallèle que Clara va faire la connaissance d’un soldat nommé Phillip, d’une armée de souris, et des souverains de trois Royaumes : celui des Flocons de neige, celui des Fleurs et celui des Friandises. Pour retrouver cette clé et restaurer l’harmonie du monde Clara et Phillip vont devoir affronter la tyrannique Mère Ginger qui vit dans le quatrième Royaume, le plus sinistre d’entre tous…



MAUVAISES HERBES

  • samedi 15 décembre à 20h30
  • dimanche 16 décembre à 15h
comédie française de Kheiron avec Kheiron, Catherine Deneuve, André Dussollier

durée ;1h40

Waël, un ancien enfant des rues, vit en banlieue parisienne de petites arnaques qu’il commet avec Monique, une femme à la retraite qui tient visiblement beaucoup à lui. Sa vie prend un tournant le jour où un ami de cette dernière, Victor, lui offre, sur insistance de Monique, un petit job bénévole dans son centre d’enfants exclus du système scolaire. Waël se retrouve peu à peu responsable d’un groupe de six adolescents expulsés pour absentéisme, insolence ou encore port d’arme. De cette rencontre explosive entre « mauvaises herbes » va naître un véritable miracle.



Cycle Répertoire Ingmar Bergman avec Cinéphare
FANNY ET ALEXANDRE

  • dimanche 16 décembre à 17h30 en VOST
drame suédois, français, ouest-allemand d' Ingmar Bergman avec Pernilla Allwin, Bertil Guve, Pernilla August

durée : 3h08

L'histoire se déroule dans la Suède du début du XXe siècle. Le film dépeint la vie d'un jeune garçon, Alexandre, et de sa soeur Fanny au sein d'une famille aisée, les Ekdahl. Les parents de Fanny et Alexandre travaillent dans le théâtre et sont très heureux ensemble jusqu'à la mort subite du père. Peu après ce drame, la mère trouve un prétendant, un évêque luthérien, et accepte sa proposition de mariage. Elle déménage chez lui avec les enfants ; c'est un endroit où règne une atmosphère sévère et ascétique. Les enfants sont soumis à son autorité stricte et impitoyable. C’est à travers le regard de deux enfants, l'évocation de toutes les étapes de la vie d'une femme au début du 20ème siècle. Fanny et Alexandre débute par une grande fête où se retrouvent autour d’une généreuse tablée tous les membres de la grande famille Ekdahl....

Bergman prend plaisir à donner à la vie les couleurs d'un conte fantastique, magique, convoquant à la même table les écrivains épiques scandinaves (Lagerlöf ou Ibsen) et les exégètes de l'imaginaire enfantin (Bettelheim ou Propp). D'une certaine façon, cette vie aurait pu être la sienne si, justement, au puritanisme religieux qui hanta sa vie (et son oeuvre) s'était substitué l'hédonisme dont l'oncle Gustav Adolf chante les louanges à la fin... Le film est aussi visuellement somptueux, magnifiquement interprété. Seul regret, Bergman a renié cette version « courte », le film ne prenant sa vraie valeur, à ses yeux, que dans la version de cinq heures et quarante minutes. Trois heures de bonheur tout de même ! — Aurélien Ferenczi. Télérama

THE MUMBAI MURDERS - Présenté par Erwan Floch'lay de La Belle Equipe

  • mardi 18 décembre à 20h30 VOST

Thriller indien de Anurag Kashyap avec Nawazuddin Siddiqui, Vicky Kaushal, Sobhita Dhulipala

durée : 2h07

  • Interdit aux moins de 16 ans

Mumbai. Ramana tue, en série. Raghavan, jeune policier n’a qu’une obsession, arrêter le criminel. La chasse est lancée. Mais les crimes ne cessent de se multiplier. Le destin de ces deux hommes semble être plus qu’à jamais lié.



TARIFS



  • Plein tarif = 6,5 euros

  • Tarif réduit = 5.5 euros

  • Tarif moins de 14 ans = 4 euros

Nous ne vendons pas d'abonnements, mais nous émettons des cartes de fidélité (sans période de temps limitée) non nominatives avec 12 cases à tamponner. La 12ème séance est gratuite.



|

  • Le tarif réduit est pratiqué le lundi et nous participons à Orange Cinéday le mardi. Les codes commandés seront valables le jour même uniquement.



  • il n'y a pas de majoration pour les séances en 3D.

Contacts

LA BELLE EQUIPE
Cinéma Argoat

Place de l'église
22160 Callac

Naissance de La Belle Equipe

Pas de chance ! Caché derrière une petite maison, le cinéma Argoat est peu visible au passant. Pourtant, il recèle des trésors de dynamisme et de volonté !

Lorsque nous sommes arrivé.e.s en 1994, la salle ne comptait plus que 5 000 entrées par an et s'apprêtait à déposer le bilan, explique Sylvie Lagrue, présidente de l’association La Belle Equipe. Notre objectif principal était de remonter les entrées avec une programmation plus variée. Pour autant, la simple volonté ne suffit pas. Il a fallu découvrir le fonctionnement d’une salle de cinéma, apprendre les méandres administratifs. Nous avons découvert la face cachée du secteur, la pression des distributeurs, pourquoi nous ne pouvons avoir un film en sortie nationale, pourquoi nous devons sortir tel film pour obtenir tel autre… Puis il a fallu connaître les différentes instances cinématographiques, la mise en place des dossiers, la logistique, les transports... Sans compter les trois bénévoles qui ont dû se former à la projection, se souvient Sylvie.

Aujourd’hui, avec l’aide des ancien.ne.s exploitant.e.s devenu.e.s membres de l’association, La Belle Equipe maîtrise parfaitement son cinéma, entièrement modernisé (Dolby Digital, 3D...) et a su mettre en place des actions efficaces, permettant de doubler le nombre des entrées (10000 par an aujourd’hui). L'adhésion aux Ecrans d'Armor puis au Collectif cinéma 22 a permis d’accueillir des hôte.sse.s de marque tels que Jean-Pierre Mocky, Benoît Jacquot ou encore Mariana Otero. De même, la participation aux dispositifs d'éducation à l'image Cin'école et Ecole et cinéma, le développement de la VO, la diffusion de films d’art et essai et de documentaires ont attiré un nouveau public.

Désormais, nous sommes reconnu.e.s comme ayant une solide programmation. Parallèlement à l’activité cinématographique classique, nous tenons également à proposer des films tournés en Bretagne ou abordant des sujets qui interpellent les gens d’ici : l’agriculture durable, l’avenir de la médecine en milieu rural…

Pour autant, l’effort doit se poursuivre : bien que situé dans une zone subissant peu l’influence des salles multiplexes, l’Argoat doit se battre quotidiennement pour conserver et étoffer son public. Nous sommes dans un milieu rural et social assez fragile. Pour avoir la même croissance que les autres salles, nous devons faire 4 fois plus de travail d’animation, souligne Sylvie. Raison pour laquelle l’association travaille avec un programmateur qui propose un choix de films quelque peu différent. Des ententes avec les autres cinémas locaux (Rostrenen, Carhaix) ont également leur intérêt. Notre public art et essai étant un peu le même, nous essayons de nous concerter pour ne pas offrir les mêmes films.

Nous avons eu des moments difficiles, surtout quand le public n’est pas au rendez-vous, mais également des moments très forts, notamment avec la venue de Lucie Aubrac ou la diffusion du film sur les oubliés de 39-45. Pour cette raison, il ne faut pas lâcher la barre et rester constamment en éveil, conclut Sylvie.