La Belle Equipe - Cinéma d'Argoat - Callac

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

À L'AFFICHE

PATERSON

  • jeudi 19 janvier à 20h30
    VOST
  • lundi 23 janvier à 20h30
    VOST

Comédie dramatique américaine de Jim Jarmusch avec Adam Driver, Golshifteh Farahani, Kara Hayward

Durée : 1h58

Paterson vit à Paterson, New Jersey, cette ville des poètes, de William Carlos Williams à Allen Ginsberg, aujourd’hui en décrépitude. Chauffeur de bus d’une trentaine d’années, il mène une vie réglée aux côtés de Laura, qui multiplie projets et expériences avec enthousiasme et de Marvin, bouledogue anglais. Chaque jour, Paterson écrit des poèmes sur un carnet secret qui ne le quitte pas…

Jim Jarmusch fait circuler une poésie des petits riens, de tous les jours, une poésie de la vie lumineuse et enchantée, à la beauté dépouillée, très simple, très ordinaire. Un chauffeur de bus roule, et cela suffit à nos transports. Paterson nous emmène, si loin, si proche. Bande à part

SOUVENIR

  • vendredi 20 janvier à 20h30
  • mardi 24 janvier à 20h30

Comédie dramatique française de Bavo Defurne avec Isabelle Huppert, Kévin Azaïs, Johan Leysen

Durée : 1h30

Une chanteuse oubliée, qui a autrefois participé à l'Eurovision, rencontre un jeune boxeur qui va la convaincre de tenter un come-back.

Au lieu de s'en tenir au simple rendu esthétique, le cinéaste aurait gagné à aller au bout de sa logique, soit vers la comédie musicale, soit vers le drame torride. Cela dit, grâce à ses interprètes principaux et grâce à la candeur assumée de ses séquences chantées, ce Souvenir laisse une belle empreinte dans notre esprit. Les Inrocks

PASSENGERS

  • samedi 21 janvier à 20h30

Film de science-fiction américain de Morten Tyldum avec Jennifer Lawrence, Chris Pratt, Michael Sheen

Durée : 1h56

Alors que 5000 passagers endormis pour longtemps voyagent dans l’espace vers une nouvelle planète, deux d’entre eux sont accidentellement tirés de leur sommeil artificiel 90 ans trop tôt. Jim et Aurora doivent désormais accepter l’idée de passer le reste de leur existence à bord du vaisseau spatial. Alors qu’ils éprouvent peu à peu une indéniable attirance, ils découvrent que le vaisseau court un grave danger. La vie des milliers de passagers endormis est entre leurs mains…

Depuis le succès de Gravity (2013), le space opera a la cote : Jupiter : le destin de l’univers (2014), Les Gardiens de la galaxie (2014), Interstellar (2014), Seul sur Mars (2015), Star Trek et Star Wars étant de retour en 2016. Passengers renoue avec la veine catastrophe du genre, saupoudrée de glamour avec Jennifer Lawrence et Chris Pratt piégés dans un Titanic intergalactique. Culturebox

ALL'OPERA - OPERA ET BALLET DANS VOTRE CINEMA

LES NOCES DE FIGARO

  • Dimanche 22 janvier à 15h
    Tarif unique 10€

Opéra de Mozart avec l’orchestre et le chœur de la Scala de Milan

Durée avec entractes : 3h45

La Comtesse Almaviva se languit de son mari qui n'est pas un modèle de vertu et la néglige, poursuivant de ses assiduités Barberine (la fille du jardinier) et la camériste Suzanne. Celle-ci doit épouser Figaro entré au service du Comte. Il est toutefois concurrencé par le jeune Chérubin qui est amoureux de toutes les femmes et en particulier de la Comtesse. De son côté, la gouvernante Marceline aidée du médecin Bartholo veut empêcher les noces de Suzanne et Figaro car ce dernier lui a fait une promesse de mariage. Après maints rebondissements, déguisements, faux-semblants et coups de théâtre, les couples s’accordent et tout finit dans le mariage et le pardon…

Pour le 225e anniversaire de la mort de Mozart, la Scala de Milan présente une nouvelle production des Noces de Figaro. La mise en scène sera confiée à l’extraordinaire et jeune talent Frederic Wake-Walker, auteur d'une production de La finta Giardiniera, la révélation du festival de Glyndebourne en 2014. La direction est confiée à l'un des meilleurs chefs d’orchestre du registre Mozart de notre époque, Franz Welser-Möst. Il participe pour la première fois à la réalisation d’une importante nouvelle production de la Scala. L’une des meilleures sopranos de nos temps, Diana Damrau, incarnera avec finesse et grâce la comtesse Almaviva. Son nom seul suffit à remplir les sièges. A ses côtés, Carlos Álvarez, en tant que Comte Almaviva, nous enchantera avec sa belle voix sombre et maitrisée.

PROCHAINEMENT

KUBO ET L’ARMURE MAGIQUE

  • mercredi 25 janvier à 14h30

Film d’animation américain des studios Laika

Durée : 1h42

Près d'un petit village médiéval situé en bord de mer, Kubo, jeune garçon vif et intelligent, s'occupe de sa mère. Il mène une existence modeste de conteur de rue où il narre aux villageois des récits fantastiques illustrés avec ses personnages en origami qui prennent vie au son de son extraordinaire instrument de musique. Mais le jeune garçon voit sa vie bouleversée lorsqu'il invoque, par mégarde, un esprit démoniaque de son passé surgi des cieux pour accomplir une vengeance ancestrale. Désormais en fuite, Kubo s'allie avec un Singe protecteur et un Scarabée samouraï pour tenter de sauver sa famille et de résoudre le mystère de la déchéance et de la disparition de son père, le plus grand samouraï de tous les temps...

A base de marionnettes, le film réussit l'exploit de nous faire oublier la technique (mélange de bricolage et de high-tech) aussi bien que l'échelle miniature de ses marionnettes et de ses décors : Kubo est une aventure à grand spectacle, dans un Japon médiéval rêvé, foisonnant de palais et de reliefs vertigineux, de vagues gigantesques et de forêts profondes. Chaque étape du voyage est un éblouissement visuel ; chaque cadre, une prouesse de minutie. Télérama

NOCTURNAL ANIMALS

  • mercredi 25 janvier à 20h30
    VOST
  • mardi 31 janvier à 20h30
    VF

Thriller américain de Tom Ford avec Amy Adams, Jake Gyllenhaal, Michael Shannon

Durée : 1h57

Tous publics avec avertissement

Susan Morrow est une galeriste en vue à Los Angeles. Edward, son ex-mari lui envoie Nocturnal Animals, son dernier roman qu'il lui a dédicacé. Intriguée, elle commence à le lire. On y suit l'histoire de Tony qui embarque avec sa famille pour un voyage vers le Texas. Avec sa femme Laura et leur fille adolescente India, ils sont attaqués par un gang emmené par un sadique dénommé Ray. Tony est sauvagement agressé tandis que Laura et India sont enlevées. Alors que sa vie à elle vole en éclats, Susan est de plus en plus bouleversée par le roman et au fil des pages, se rend compte que Edward et Tony ne sont qu'une seule et même personne...

Un cauchemar sexy et vénéneux à la David Lynch. Ouest France

FAIS DE BEAUX RÊVES

  • jeudi 26 janvier à 20h30
    VOST
  • lundi 30 janvier à 20h30
    VOST

Drame italien de Marco Bellocchio avec Valerio Mastandrea, Bérénice Bejo

Durée : 2h10

Turin, 1969. Massimo, un jeune garçon de neuf ans, perd sa mère dans des circonstances mystérieuses. Quelques jours après, son père le conduit auprès d’un prêtre qui lui explique qu’elle est désormais au Paradis. Massimo refuse d’accepter cette disparition brutale.
Année 1990. Massimo est devenu un journaliste accompli, mais son passé le hante. Alors qu’il doit vendre l’appartement de ses parents, les blessures de son enfance tournent à l’obsession…

Entre fantasme et réalité, ce parcours mental est transfiguré par Marco Bellocchio. À la fois émouvant, intelligent et lucide.
Les Fiches du Cinéma

UN SAC DE BILLES

  • vendredi 27 janvier à 20h30
  • samedi 28 janvier à 20h30
  • dimanche 29 janvier à 15h

Drame français de Christian Duguay avec Dorian Le Clech, Batyste Fleurial, Patrick Bruel

Durée : 1h50

Dans la France occupée, Maurice et Joseph, deux jeunes frères juifs livrés à eux-mêmes, font preuve d’une incroyable dose de malice, de courage et d’ingéniosité pour échapper à l’invasion ennemie et tenter de réunir leur famille à nouveau.

Grâce à un beau travail de reconstitution et un excellent choix d’acteurs, ­le Canadien Christian Duguay (Belle et Sébastien) donne saveur et émotion à un scénario qui aurait pu sombrer dans les clichés et les "scènes à faire". Surtout, le portrait de la France collabo est plus actuel que jamais : la bête n’est pas morte. Le film le rappelle, mais avec grâce. Le nouvel Observateur

NERUDA

  • jeudi 2 février à 20h30
    VOST
  • lundi 6 février à 20h30
    VOST

Biopic chilien de Pablo Larrain avec Luis Gnecco, Gael Garcia Bernal

Durée : 1h48

1948, la Guerre Froide s’est propagée jusqu’au Chili. Au Congrès, le sénateur Pablo Neruda critique ouvertement le gouvernement. Le président Videla demande alors sa destitution et confie au redoutable inspecteur Óscar Peluchonneau le soin de procéder à l’arrestation du poète. Neruda et son épouse, la peintre Delia del Carril, échouent à quitter le pays et sont alors dans l’obligation de se cacher. Il joue avec l’inspecteur, laisse volontairement des indices pour rendre cette traque encore plus dangereuse et plus intime. Dans ce jeu du chat et de la souris, Neruda voit l’occasion de se réinventer et de devenir à la fois un symbole pour la liberté et une légende littéraire.

C'est dans la forme du film, totalement éclatée et romanesque, qu'on trouve un vibrant hommage au souffle de Neruda Studio Ciné Live

PRIMAIRE

  • vendredi 3 février à 20h30
  • dimanche 5 février à 15h

Comédie dramatique française d'Hélène Angel avec Sara Forestier, Vincent Elbaz

Durée : 1h45

Florence est une professeure des écoles dévouée à ses élèves. Quand elle rencontre le petit Sacha, un enfant en difficulté, elle va tout faire pour le sauver, quitte à délaisser sa vie de mère, de femme et même remettre en cause sa vocation. Florence va réaliser peu à peu qu’il n’y a pas d’âge pour apprendre...

C'est une projection de film dont on ne sort pas indemne. L'école, on l'a connue, on la fréquente, on la fantasme. Mais dans Primaire, on la vit de l'intérieur. On saisit l'essence même de ce qui s'y joue pour la société ; l'importance ultime du métier d'enseignant. Tout est minutieusement décrit, savamment dosé. Le Point

THE BIRTH OF A NATION

  • samedi 4 février à 20h30
    VF
  • dimanche 5 février à 17h30
    VOST

Biopic américain de Nate Parker avec Nate Parker, Armie Hammer

Durée : 2h

Interdit aux -12 ans

Dans le sud des Etats-Unis, trente ans avant la guerre de Sécession, Nat Turner, un esclave cultivé et prédicateur, obéit à son maître, un planteur sans argent, en exhortant ses camarades opprimés à rester dans le rang. Il tombe amoureux d'Esther, l'épouse et assiste, impuissant, à son agression par des propriétaires terriens blancs. Révolté, il se rebelle et reçoit lui aussi des coups de bâtons. Après cette ultime humiliation, il décide d'utiliser ses talents d'orateur pour mener une révolte des esclaves qui leur permettrait de briser leurs chaînes et de mener enfin une vie d'hommes et de femmes libres...

Nate Parker traite de la ségrégation esclavagiste des années 1830 aux Etats-Unis avec assez de justesse pour inspirer la révolte, sans tomber dans la complaisance. Bien écrit, mis en scène et interprété. Édifiant. Culturebox

DALIDA

  • mercredi 8 février à 20h30
  • mardi 14 février à 20h30

Biopic français de Lisa Azuelos avec Sveva Alviti, Riccardo Scamarcio, Jean-Paul Rouve

Durée : 2h04

De sa naissance au Caire en 1933 à son premier Olympia en 1956, de son mariage avec Lucien Morisse, patron de la jeune radio Europe n°1, aux soirées disco, de ses voyages initiatiques en Inde au succès mondial de ‘‘Gigi l’Amoroso’’ en 1974, le film Dalida est le portrait intime d’une femme absolue, complexe et solaire... Une femme moderne à une époque qui l’était moins.

Servi par un casting sur mesure, ce film envoûtant et bouleversant est sans doute ce que l'on a fait de mieux en France en matière de biopic Le Parisien

%

HARMONIUM

  • Jeudi 9 février à 20h30 en VOST
  • Lundi 13 février à 20h30 en VOST
Drame japonais de Kôji Fukada avec Tadanobu Asano, Mariko Tsutsui

Durée : 1h58

Dans une discrète banlieue japonaise, Toshio et sa femme Akié mènent une vie en apparence paisible avec leur fille. Un matin, un ancien ami de Toshio se présente à son atelier, après une décennie en prison. A la surprise d'Akié, Toshio lui offre emploi et logis. Peu à peu, ce dernier s’immisce dans la vie familiale, apprend l'harmonium à la fillette, et se rapproche doucement d’Akié.

Cinéaste du détail, Kôji Fukada filme le diable à l'oeuvre dans un huis-clos glaçant, tout en lenteur et en brutalité. Transfuge

IL A DÉJÀ TES YEUX

  • Vendredi 10 février à 20h30
  • Samedi 11 février à 20h30
  • Dimanche 12 février à 15h
Comédie française de Lucien Jean-Baptiste avec Aïssa Maïga, Lucien Jean-Baptiste, Zabou Breitman

Durée : 1h35

Paul est marié à Sali. Tout irait pour le mieux s’ils arrivaient à avoir un enfant. Jusqu'au jour où Sali reçoit l'appel qu'ils attendent depuis si longtemps : leur dossier d'adoption est approuvé. Il est adorable, il a 6 mois, il s'appelle Benjamin. Il est blond aux yeux bleus et il est blanc. Eux… sont noirs !

% Lucien Jean-Baptiste revient sur le devant de la scène avec Il a déjà tes yeux, tendre comédie sur l’acceptation de soi et de l’autre À voir À lire.com

TOUS EN SCÈNE

  • Samedi 11 février à 14h30
  • Dimanche 12 février à 17h30
  • Lundi 13 février à 14h30
Film d’animation américain des studios Illumination avec les voix de Patrick Bruel, Jenifer Bartoli, Elodie Martelet

Durée : 1h48

Buster Moon est un élégant koala qui dirige un grand théâtre, jadis illustre, mais aujourd’hui tombé en désuétude. Buster est un éternel optimiste, un peu bougon, qui aime son précieux théâtre au-delà de tout et serait prêt à tout pour le sauver. C’est alors qu’il trouve une chance en or pour redorer son blason tout en évitant la destruction de ses rêves et de toutes ses ambitions: une compétition mondiale de chant. Cinq candidats sont retenus pour ce défi: Une souris aussi séduisante que malhonnête, un jeune éléphant timide dévoré par le trac, une truie mère de famille débordée par ses 25 marcassins, un jeune gorille délinquant qui ne cherche qu’à échapper à sa famille, et une porc épic punk qui peine à se débarrasser de son petit ami à l’égo surdimensionné pour faire une carrière solo. Tout ce petit monde va venir chercher sur la scène de Buster l’opportunité qui pourra changer leur vie à jamais.

‘’ Un film d’animation bourré d’humour et d’espièglerie, qui joue magnifiquement avec les codes de la comédie musicale. La bande originale est sublime. ’’ À voir À lire

LA GRANDE COURSE AU FROMAGE

  • Mardi 14 février à 14h30
Film d’animation norvégien de Rasmus A. Sivertsen

Durée : 1h18

Solan veut participer à la grande course au Fromage qui opposera son village au village voisin et ainsi montrer à tous qu’il est un vrai champion. En secret, il parie même la maison qu’il partage avec Féodor l’inventeur génial et Ludvig le Hérisson timide. Solan et ses amis vont vite découvrir qu’il auront à affronter de nombreux obstacles et adversaires de taille lors de cette grande aventure ! Pour remporter la course et sauver leur maison, ils vont braver montagnes, lacs gelés et précipices avec un fromage géant.

‘’ Sivertsen propose, après De la neige pour Noël (2014), une aventure fantasque et originale pleine de rebondissements, à laquelle l’animation traditionnelle en image par image donne une expressivité délicieuse.’’ Télérama

FLEUR DE TONNERRE

  • Mercredi 15 février à 20h30
  • Jeudi 16 février à 20h30
Drame français de Stéphanie Pillonca-Kervern avec Déborah François, Benjamin Biolay

Durée : 1h40

En 1800, la Bretagne est à genoux, accablée par le régime en place et par le clergé omnipotent. Elle se meurt dans un marasme économique qui n’en finit pas et au milieu de cela, une fillette en souffrance pousse, tant bien que mal. Cette fillette c’est « Fleur de Tonnerre », une enfant isolée, malmenée par la vie et bercée par le morbide. Elle en deviendra la plus grande ‘‘serial killer’’ que la terre ait jamais porté et sèmera la mort, peut être juste pour être regardée et aimée.

‘’ Si certains seconds rôles ne convainquent pas tout à fait, notamment Benjamin Biolay, un peu perdu, la prestation de Deborah François est quant à elle saisissante, entre détresse et folie. ’’Cinédingue

SAHARA

  • Mercredi 15 février à 14h30
  • Vendredi 17 février à 14h30
  • Lundi 20 février à 14h30
Film d’animation franco-canadien de La Station Animation avec les voix d’Omar Sy, Louane Emera, Franck Gastambide

Durée : 1h26

Lassés d’être les souffre-douleurs de leur communauté, Ajar le serpent et son pote Pitt le scorpion décident de tenter leur chance dans l'oasis voisine où vit la haute bourgeoisie du désert saharien et d'y retrouver Eva, une belle serpente dont Ajar est tombé fou amoureux. C’est le début de folles aventures qui les amèneront à traverser le désert à la poursuite de l’amour et plus encore à la découverte d’eux-mêmes…

YOUR NAME

  • Jeudi 16 février à 14h30
  • Mardi 21 février à 14h30
Film d’animation japonais des studios Toho

Durée : 1h46

Mitsuha, adolescente coincée dans une famille traditionnelle, rêve de quitter ses montagnes natales pour découvrir la vie trépidante de Tokyo. Elle est loin d’imaginer pouvoir vivre l’aventure urbaine dans la peau de… Taki, un jeune lycéen vivant à Tokyo, occupé entre son petit boulot dans un restaurant italien et ses nombreux amis. À travers ses rêves, Mitsuha se voit littéralement propulsée dans la vie du jeune garçon au point qu’elle croit vivre la réalité... Tout bascule lorsqu’elle réalise que Taki rêve également d’une vie dans les montagnes, entouré d’une famille traditionnelle… dans la peau d’une jeune fille ! Une étrange relation s’installe entre leurs deux corps qu’ils accaparent mutuellement. Quel mystère se cache derrière ces rêves étranges qui unissent deux destinées que tout oppose et qui ne se sont jamais rencontrées ?

‘’Merveille absolue d'animation et d'émotion, Your Name accomplit l'exploit de nouer la science-fiction, le film-catastrophe et le mélo le plus poignant - celui qui, en bon héritier spielbergien, mêle les larmes et la joie ; celui qui vous tord les tripes et vous laisse bouche bée.’’ Première

RAID DINGUE

  • Vendredi 17 février à 20h30
  • Samedi 18 février à 20h30
  • Dimanche 19 février à 15h
Comédie française de Dany Boon avec Alice Pol, Dany Boon, Michel Blanc

Durée : 1h45

Pour tout flic, intégrer le groupe d'élite du Raid est un rêve. C'est du moins celui de Johanna Pasquali, policier maladroit mais qui parvient à ses fins car elle est fille de ministre. Eugène Froissard (dit Poissard), le plus misogyne des agents du RAID et qui n'aime pas les pistonnés, est chargé de la former. Et ce n'est pas une mince affaire. Elle accumule les gaffes notamment quand il s'agit d'assurer la protection du Président de la République. Avec Froissard, elle est chargée d'une mission, celle de mettre hors d'état de nuire le Gang des Léopards, qui nargue les autorités lors d'une série de braquages de haut vol...

‘’ Avec Raid Dingue, les fans des films de Dany Boon ne devraient pas bouder leur plaisir devant cette comédie d’action trépidante qui assume ses inspirations, d’un côté le buddy movie à l’américaine, de l’autre, la comédie populaire de tradition 100% française, avec toujours cette affection évidente pour les duos mal assortis, dans la droite lignée des De Funès/Bourvil et autre Pierre Richard/Depardieu. ’’ Mondociné

LA LA LAND

  • Dimanche 19 février à 17h30 en VOST
  • Lundi 20 février à 20h30 en VOST
  • Mardi 21 février à 20h30 en VF
Comédie musicale américaine de Damien Chazelle avec Ryan Gosling, Emma Stone, John Legend

Durée : 2h08

Au cœur de Los Angeles, une actrice en devenir prénommée Mia sert des cafés entre deux auditions. De son côté, Sebastian, passionné de jazz, joue du piano dans des clubs miteux pour assurer sa subsistance. Tous deux sont bien loin de la vie rêvée à laquelle ils aspirent… Le destin va réunir ces doux rêveurs, mais leur coup de foudre résistera-t-il aux tentations, aux déceptions, et à la vie trépidante d’Hollywood ?

‘’ Le cinéphile y trouvera son compte: les séquences de danse qui réunissent nos deux stars rappellent le couple mythique Fred Astaire et Ginger Rogers.’’ Chaos Reigns

LE DOC DU MOIS

[|

LE DOC DU MOIS : OPERATION CORREA

Operation Correa 1 – Les Ânes ont soif Précédé du court métrage On a mal à la dette

  • Mercredi 1er février à 20h30
Documentaires français de Pierre Carles

Durée : 1h24

La visite en France d’un champion de la croissance économique passe rarement inaperçue, même lorsqu’elle ne présente qu’un intérêt médiocre. Un serrage de louches sur le perron de l’Elysée avec un président chinois ou une chancelière allemande rameute à coup sûr le ban et l’arrière-ban des troupes journalistiques. Pourquoi alors la presse hexagonale a-t-elle boudé le dernier séjour à Paris de Rafael Correa? Le 6 novembre 2013, le président équatorien était à la Sorbonne pour décrire le modèle économique en train de s’inventer dans son pays, en insolente rupture avec le dogme de l’austérité et de l’inféodation à la finance habituel. Pierre Carles et son équipe poursuivent leur critique radicale des médias et posent des questions. Le socialisme « du XXI° siècle » ou du « buen vivir », la politique progressiste étatiste et hyper-volontariste conduite par le gouvernement de Rafael Correa depuis la mise en place d’une nouvelle constitution il y a six ans, représente t-elle un espoir pour la gauche française ?

Operation Correa 2 – On revient de loin

  • Mardi 7 février à 20h30

Suivi d’un débat avec la réalisatrice §Documentaire français de Nina Faure et Pierre Carles

Durée : 1h41

Depuis 2007 en Équateur, le gouvernement de Rafael Correa a refusé de payer une partie de la dette publique, récupéré la souveraineté sur ses ressources naturelles face aux multinationales. Grâce à des politiques de redistribution, la pauvreté et les inégalités ont baissé fortement tandis que la classe moyenne a doublé en huit ans. Pierre Carles, Nina Faure et leur équipe débarquent tout feu tout flamme dans ce nouvel Eldorado. Mais, à leur arrivée, les rues s'embrasent. En sillonnant le pays en ébullition, nos deux réalisateurs tirent des leçons parfois opposées : l'un voudrait que Correa vienne retaper la France, l'autre s'interroge sur la nécessité d’un homme providentiel.

  • Biopic chilien de Pablo Larrain avec Luis Gnecco, Gael Garcia Bernal

CINE CONCERT

CINÉ-CONCERT : FINIS TERRAE

  • Dimanche 29 janvier à 17h30

Drame français de Jean Epstein (1929) Durée : 1h30 Quatre goémoniers sont partis en été pour la récolte sur l’île de Bannec au large d’Ouessant. Ambroise et Jean-Marie, les deux plus jeunes, se disputent une bouteille de piquette qui se brise et blesse Ambroise. La querelle s’envenime… De nombreux musiciens, compositeurs se sont attachés à en écrire une bande son, jouée ou non en direct. C’est une nouvelle version que les jazzmen Jean Aussanaire et Éric Brochard nous proposent de découvrir.

Finis Terrae frappe d'un côté par l'étonnante modernité de ses cadres, de l'autre par la grande simplicité de la mise en scène, ou plutôt l'impression d'évidence qu'Epstein parvient à obtenir. On ne remarque plus ses expérimentations et on la sentiment qu'ayant enfin trouvé sa forme cinématographique idéale, Epstein parvient à faire surgir la beauté, la force, l'émotion de manière totalement naturelle, sans jamais rien forcer. DVDClassik

ORANGE CINÉDAY



À compter du 4 novembre 2015, la commande de code Cinéday s’effectuera uniquement le mardi à partir de 8h00, dans la limite des places disponibles. Les codes commandés seront valables le jour même uniquement.


Contacts

LA BELLE EQUIPE
Cinéma Argoat

Place de l'église
22160 Callac

  • Tél. : 02 96 45 92 21 (programme de la semaine en cours)
    02 96 45 89 43 (administration)
  • Mail: cineargoat@orange.fr

Naissance de La Belle Equipe

Pas de chance ! Caché derrière une petite maison, le cinéma Argoat est peu visible au passant. Pourtant, il recèle des trésors de dynamisme et de volonté !

Lorsque nous sommes arrivé.e.s en 1994, la salle ne comptait plus que 5 000 entrées par an et s'apprêtait à déposer le bilan, explique Sylvie Lagrue, présidente de l’association La Belle Equipe. Notre objectif principal était de remonter les entrées avec une programmation plus variée. Pour autant, la simple volonté ne suffit pas. Il a fallu découvrir le fonctionnement d’une salle de cinéma, apprendre les méandres administratifs. Nous avons découvert la face cachée du secteur, la pression des distributeurs, pourquoi nous ne pouvons avoir un film en sortie nationale, pourquoi nous devons sortir tel film pour obtenir tel autre… Puis il a fallu connaître les différentes instances cinématographiques, la mise en place des dossiers, la logistique, les transports... Sans compter les trois bénévoles qui ont dû se former à la projection, se souvient Sylvie.

Aujourd’hui, avec l’aide des ancien.ne.s exploitant.e.s devenu.e.s membres de l’association, La Belle Equipe maîtrise parfaitement son cinéma, entièrement modernisé (Dolby Digital, 3D...) et a su mettre en place des actions efficaces, permettant de doubler le nombre des entrées (10000 par an aujourd’hui). L'adhésion aux Ecrans d'Armor puis au Collectif cinéma 22 a permis d’accueillir des hôte.sse.s de marque tels que Jean-Pierre Mocky, Benoît Jacquot ou encore Jean-Baptiste Thoret. De même, la participation aux dispositifs d'éducation à l'image Cin'école et Ecole et cinéma, le développement de la VO, la diffusion de films d’art et essai et de documentaires ont attiré un nouveau public.

Désormais, nous sommes reconnu.e.s comme ayant une solide programmation. Parallèlement à l’activité cinématographique classique, nous tenons également à proposer des films tournés en Bretagne ou abordant des sujets qui interpellent les gens d’ici : l’agriculture durable, l’avenir de la médecine en milieu rural…

Pour autant, l’effort doit se poursuivre : bien que situé dans une zone subissant peu l’influence des salles multiplexes, l’Argoat doit se battre quotidiennement pour conserver et étoffer son public. Nous sommes dans un milieu rural et social assez fragile. Pour avoir la même croissance que les autres salles, nous devons faire 4 fois plus de travail d’animation, souligne Sylvie. Raison pour laquelle l’association travaille avec un programmateur qui propose un choix de films quelque peu différent. Des ententes avec les autres cinémas locaux (Rostrenen, Carhaix) ont également leur intérêt. Notre public art et essai étant un peu le même, nous essayons de nous concerter pour ne pas offrir les mêmes films.

Nous avons eu des moments difficiles, surtout quand le public n’est pas au rendez-vous, mais également des moments très forts, notamment avec la venue de Lucie Aubrac ou la diffusion du film sur les oubliés de 39-45. Pour cette raison, il ne faut pas lâcher la barre et rester constamment en éveil, conclut Sylvie.