La Belle Equipe - Cinéma d'Argoat - Callac

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

À L'AFFICHE

QUESTIONS DE JEUNESSE

  • vendredi 24 novembre à 20h
    entrée gratuite
    suivi d'un débat avec Laurence Dabosville (UFFEJ Bretagne)

Programme de courts métrages européens

Durée : 1h

Un ciné­-débat avec 6 courts métrages européens pour inciter les jeunes à réfléchir sur des sujets qui les concernent : harcèlement, réseaux sociaux...



voir ou revoir

L'ECOLE BUISSONNIERE

  • samedi 25 novembre à 20h30

Comédie dramatique française de Nicolas Vanier avec François Cluzet et Jean Scandel

Durée : 1h56

Paris 1930. Paul n’a toujours eu qu’un seul et même horizon : les hauts murs de l’orphelinat, sévère bâtisse de la banlieue ouvrière parisienne. Confié à une joyeuse dame de la campagne, Célestine et à son mari, Borel, le garde-chasse un peu raide d’un vaste domaine en Sologne, l’enfant des villes, récalcitrant et buté, arrive dans un monde mystérieux et inquiétant, celui d’une région souveraine et sauvage. L’immense forêt, les étangs embrumés, les landes et les champs, tout ici appartient au Comte de la Fresnaye, un veuf taciturne qui vit solitaire dans son manoir. Le Comte tolère les braconniers sur le domaine mais Borel les traque sans relâche et s’acharne sur le plus rusé et insaisissable d’entre eux, Totoche.

Sur cette intrigue enfantine, dont les acteurs préservent avec beaucoup de talent la candeur surannée, le film déploie le charme puissant d'un vrai romanesque provincial. Le Figaro

PRENDRE LE LARGE

  • dimanche 26 novembre à 15h
  • mardi 28 novembre à 20h30

Drame français de Gaël Morel avec Sandrine Bonnaire et Mouna Fettou

Durée : 1h43

Edith, 45 ans, ouvrière dans une usine textile, voit sa vie bouleversée par un plan social. Loin de son fils et sans attache, plutôt que le chômage, elle est la seule à choisir de rejoindre son usine délocalisée au Maroc…

Entre l'agonie de la classe ouvrière française et l'exploitation de celle du Maroc, une femme cherche les conditions de sa réinvention. Un très beau portrait, illuminé par une Sandrine Bonnaire retrouvée. Les Inrockuptibles

voir ou revoir

AU REVOIR LA-HAUT

  • dimanche 26 novembre à 17h30

Comédie dramatique française d'Albert Dupontel avec Nahuel Perez Biscayart, Albert Dupontel et Laurent Lafitte

Durée : 1h57

Novembre 1919. Deux rescapés des tranchées, l'un dessinateur de génie, l'autre modeste comptable, décident de monter une arnaque aux monuments aux morts. Dans la France des années folles, l'entreprise va se révéler aussi dangereuse que spectaculaire...

Une adaptation du Prix Goncourt de Pierre Lemaitre fidèle à l’esprit du livre, où Dupontel, à son meilleur, donne libre cours à son esprit anar et rebelle, dans une sorte de Grand Guignol horrifique et grotesque. Le Dauphiné Libéré

LOGAN LUCKY

  • lundi 27 novembre à 20h30 en VOST (in English)

Comédie policière américaine de Steven Soderbergh avec Channing Tatum, Adam Driver et Daniel Craig

Durée : 1h58

Deux frères pas très futés décident de monter le casse du siècle : empocher les recettes de la plus grosse course automobile de l’année. Pour réussir, ils ont besoin du meilleur braqueur de coffre-fort du pays : Joe Bang. Le problème, c’est qu’il est en prison…

Un film de braquage au scénario constamment inventif et surprenant, mené bon train par un casting haut de gamme, une réalisation virtuose et une distance ironique qui rend le tout particulièrement jouissif. Le Dauphiné Libéré

PROCHAINEMENT

LE VENT DANS LES ROSEAUX

  • mercredi 29 novembre à 14h30
film d'animation franco-belge d' Arnaud Demuynck, Nicolas Liguor

durée : 1h02

  • A partir de 6 ans

Eliette, une petite fille de huit ans, vit dans un pays où le roi a interdit la musique. Un troubadour venu d’Orient s’y fait confisquer ses instruments. Mais il est peu enclin à la servitude et rencontre Eliette qui a sculpté en cachette une flûte dans un roseau sauvage. Eliette et le troubadour se lient d’amitié. Ensemble ils vont mener le peuple à se libérer de la tyrannie. Cette histoire donne toute sa tonalité au long métrage Le Vent dans les roseaux (62 minutes) dans lequel La Chouette du cinéma, une présentatrice qui s’adresse aux enfants dans le public, offre cinq aventures autour de la liberté, avec des musiques originales et des héroïnes surprenantes.

Peuplés de personnages féminins forts, les récits sont autant de variations sur le thème de la liberté avec deux merveilles en fin de programme. La Croix

voir ou revoir

L ASSEMBLEE

  • mercredi 29 novembre à 20h30
documntaire français de Mariana Otero

durée : 1h39

Le 31 mars 2016, place de la République à Paris naît le mouvement Nuit debout. Pendant plus de trois mois, des gens venus de tous horizons s’essayent avec passion à l’invention d’une nouvelle forme de démocratie. Comment parler ensemble sans parler d’une seule voix ?

Mariana Otero a saisi admirablement cette brèche spatio-temporelle qu’offrait Nuit debout à l’histoire, à la politique et au politique, au collectif que nous sommes, habitants de France. L'Humanité

JEUNE FEMME

  • jeudi 30 novembre à 20h30
  • lundi 4 décembre à 20h30
comédie dramatique franco-belge de Léonor Serraille avec Laetitia Dosch, Grégoire Monsaingeon, Souleymane Seye Ndiaye

durée : 1h37

  • Caméra d'or. Festival de Cannes 2017.

Un chat sous le bras, des portes closes, rien dans les poches, voici Paula, de retour à Paris après une longue absence. Au fil des rencontres, la jeune femme est bien décidée à prendre un nouveau départ. Avec panache.

On conseille de se précipiter dans les salles car Jeune Femme est un film qui dépote, comme son héroïne, Paula, et son interprète, Laetitia Dosch.le Figaro

JUSTICE LEAGUE

  • vendredi 1er décembre à 20h30
  • samedi 2 décembre à 20h30 en 3D
film d'action améeicain De Zack Snyder avec Ben Affleck, Henry Cavill, Gal Gado

durée : 2h

Après avoir retrouvé foi en l'humanité, Bruce Wayne, inspiré par l'altruisme de Superman, sollicite l'aide de sa nouvelle alliée, Diana Prince, pour affronter un ennemi plus redoutable que jamais. Ensemble, Batman et Wonder Woman ne tardent pas à recruter une équipe de méta-humains pour faire face à cette menace inédite. Pourtant, malgré la force que représente cette ligue de héros sans précédent – Batman, Wonder Woman, Aquaman, Cyborg et Flash –, il est peut-être déjà trop tard pour sauver la planète d'une attaque apocalyptique…



JALOUSE

  • dimanche 3 décembre à 15h
  • mardi 5 décembre à 20h30
comédie française de David Foenkinos, Stéphane Foenkinos avec Karin Viard, Anne Dorval, Thibault de Montalembert

durée : 1h42

Nathalie Pêcheux, professeure de lettres divorcée, passe quasiment du jour au lendemain de mère attentionnée à jalouse maladive. Si sa première cible est sa ravissante fille de 18 ans, Mathilde, danseuse classique, son champ d'action s'étend bientôt à ses amis, ses collègues, voire son voisinage... Entre comédie grinçante et suspense psychologique, la bascule inattendue d’une femme.

Une comédie parfaitement composée avec, en son centre, Karin Viard, épanouie, dans un rôle en or massif.Bande à part

EX LIBRIS The New York Public Library

  • dimanche 3 décembre à 17h30
documentaire amérucaun de Frederick Wiseman

durée : 3h17

rederick Wiseman investit une grande institution du savoir et la révèle comme un lieu d'apprentissage, d'accueil et d'échange. La New York Public Library incite à la lecture, à l'approfondissement des connaissances et est fortement impliquée auprès de ses lecteurs. Grâce à ses 92 sites, la 3ème plus grande bibliothèque du monde rayonne dans trois arrondissements de la ville et participe ainsi, à la cohésion sociale des quartiers de New York, cité plurielle et cosmopolite. Comment cet incomparable lieu de vie demeure-t-il l'emblème d'une culture ouverte, accessible et qui s'adresse à tous ?

Frederick Wiseman nous ouvre les portes de la New York Public Library, où l'intelligence, la philanthropie, l'humanisme, l'enthousiasme et l'altruisme vous accueillent, offrant un visage de l'Amérique à l'opposé de celui de son actuel président. Culturopoing.com

  • projection rencontre avec le réalisateur Jean-Baptiste Thoret

spécialiste du cinéma américain des années 70 et journaliste à Charlie Hebdo

WE BLEW IT

  • mercredi 6 décembre à 20h en VOST in english
documentaire français de Jean-Baptiste Thoret avec Michael Mann, Peter Bogdanovich, Paul Schrader

durée ; 2h17

Comment l’Amérique est-elle passée d’Easy Rider à Donald Trump ? Que sont devenus les rêves et les utopies des années 60 et 70 ? Qu’en pensent, aujourd’hui, ceux qui ont vécu cet âge d’or ? Ont-ils vraiment tout foutu en l’air ?

Jean Baptiste Thoret, critique et historien du cinéma, filme un road movie documentaire, pour capter une Amérique en perte de repères, qui se cherche et semble ne plus se retrouver, comme éparpillée. Poétique et politique. Culturebox - France Télévisions

A BEAUTIFUL DAY

  • jeudi 7 décembre à 20h30 VOST in english
  • lundi 11 décembre à 20h30 VOST in english
thriller britannique, français, américain de Lynne Ramsay avec Joaquin Phoenix, Ekaterina Samsonov, Alessandro Nivola

durée : 1h30

  • Interdit aux moins de 12 ans avec avertissement

La fille d’un sénateur disparaît. Joe, un vétéran brutal et torturé, se lance à sa recherche. Confronté à un déferlement de vengeance et de corruption, il est entraîné malgré lui dans une spirale de violence...

e voyage au bout de la nuit d'un tueur à gages bordeline et la rencontre inoubliable entre Lynne Ramsay et Joaquin Phoenix. Un choc. Bande à part

TOUT NOUS SEPARE

  • vendredi 8 décembre à 20h30
  • mardi 12 décembre à 20h30
drame, thriller français de Thierry Klifa avec Catherine Deneuve, Diane Kruger, Nekfeu

durée : 1h38

Une maison bourgeoise au milieu de nulle part. Une cité à Sète. Une mère et sa fille. Deux amis d’enfance. Une disparition. Un chantage. La confrontation de deux mondes.

Tout nous sépare mêle film noir à suspense et drame familial bourgeois avec intelligence et élégance. LCI

LA MELODIE

  • samedi 9 décembre à 20h30
  • dimanche 10 décembre à 15h
drame français fe Rachid Hami avec Kad Merad, Samir Guesmi, Renély Alfred

durée : 1h42

A bientôt cinquante ans, Simon est un violoniste émérite et désabusé. Faute de mieux, il échoue dans un collège parisien pour enseigner le violon aux élèves de la classe de 6ème de Farid. Ses méthodes d’enseignement rigides rendent ses débuts laborieux et ne facilitent pas ses rapports avec des élèves difficiles. Arnold est fasciné par le violon, sa gestuelle et ses sons. Une révélation pour cet enfant à la timidité maladive. Peu à peu, au contact du talent brut d'Arnold et de l'énergie joyeuse du reste de la classe, Simon revit et renoue avec les joies de la musique. Aura-t-il assez d’énergie pour surmonter les obstacles et tenir sa promesse d’emmener les enfants jouer à la Philharmonie ?

Un tel scénario aurait pu devenir franchement lourd. Mais le réalisateur parvient, grâce à sa mise en scène limpide et discrète, à convaincre que la musique adoucit les mœurs et peut éclairer les visages les plus butés. Télérama

  • cycle répertoire japon

L EMPIRE DES SENS

  • dimanche 10 décembre à 17h30 en VOST
drame érotique haponais, français de Nagisa Oshima avec Eiko Matsuda, Tatsuya Fuji, Aoi Nakajima

durée : 1h45

  • Interdit aux moins de 16 ans

1936, dans les quartiers bourgeois de Tokyo. Sada Abe, ancienne prostituée devenue domestique, aime épier les ébats amoureux de ses maîtres et soulager de temps à autre les vieillards vicieux. Son patron Kichizo, bien que marié, va bientôt manifester son attirance pour elle et va l'entraîner dans une escalade érotique qui ne connaîtra plus de bornes.

L’histoire de L’Empire des sens relate un fait divers survenu au Japon en 1936 : Abe Sada, une ancienne prostituée, devient domestique dans une maison bourgeoise de Tokyo et s’éprend de son maître. Tous deux s’enfuient alors, et trouvent refuge dans une auberge dans laquelle les deux amants s’évertuent à pousser au plus loin leurs expériences sexuelles.critikat [|

MEME PAS PEUR

  • mardi 13 décembre à 14h30
documentaire français d' Ana Dumitrescu avec Ashkenaton, Jean Baubérot, Laurence Blisso

durée : 1h45

Le film « MÊME PAS PEUR ! » commence le jour d'après, c'est-à-dire le 12 janvier, le lendemain de la grande manifestation du 11 janvier qui a rassemblé plus de quatre millions de personnes dans les rues, en France et à l'international. Les événements des 07, 08 et 09 janvier 2015 ont impacté notre société d'une manière sans précédent. L'union et la solidarité ont été le mot d'ordre de ces quelques jours. Toutefois la peur de la suite existe, qu'elle soit située au niveau du terrorisme ou bien du clivage de la nation.

Avec ses vingt intervenants, "Même pas peur !" s'empare des débats occultés par l'"esprit du 11 Janvier", mais dépasse cependant la simple compilation d'entretiens, grâce à un véritable regard de cinéaste sur les personnes interrogées. Positif.

LE MUSEE DES MERVEILLES

  • jeudi 14 décembre à 20h30 VOST in english
  • lundi 18 décembre à 20h30 VOST in english
drame américain De Todd Haynes avec Oakes Fegley, Millicent Simmonds, Julianne Moore

durée : 1h57

Sur deux époques distinctes, les parcours de Ben et Rose. Ces deux enfants souhaitent secrètement que leur vie soit différente ; Ben rêve du père qu'il n'a jamais connu, tandis que Rose, isolée par sa surdité, se passionne pour la carrière d'une mystérieuse actrice. Lorsque Ben découvre dans les affaires de sa mère l’indice qui pourrait le conduire à son père et que Rose apprend que son idole sera bientôt sur scène, les deux enfants se lancent dans une quête à la symétrie fascinante qui va les mener à New York.

COCO

  • vendredi 15 décembre à 20h30
  • samedi 16 décembre à 20h30
  • dimanche 17 décembre à 17h30
film d'animation américain de Lee Unkrich, Adrian Molina avec les voix de Andrea Santamaria, Ary Abittan, François-Xavier Demaison

durée :1h40

Depuis déjà plusieurs générations, la musique est bannie dans la famille de Miguel. Un vrai déchirement pour le jeune garçon dont le rêve ultime est de devenir un musicien aussi accompli que son idole, Ernesto de la Cruz. Bien décidé à prouver son talent, Miguel, par un étrange concours de circonstances, se retrouve propulsé dans un endroit aussi étonnant que coloré : le Pays des Morts. Là, il se lie d’amitié avec Hector, un gentil garçon mais un peu filou sur les bords. Ensemble, ils vont accomplir un voyage extraordinaire qui leur révèlera la véritable histoire qui se cache derrière celle de la famille de Miguel…

LE BRIO

  • dimanche 17 décembre à 15h
  • mardi 19 décembre à 20h30
comédie française d' Yvan Attal avec Daniel Auteuil, Camélia Jordana, Yasin Houicha

durée :1h35

Neïla Salah a grandi à Créteil et rêve de devenir avocate. Inscrite à la grande université parisienne d’Assas, elle se confronte dès le premier jour à Pierre Mazard, professeur connu pour ses provocations et ses dérapages. Pour se racheter une conduite, ce dernier accepte de préparer Neïla au prestigieux concours d’éloquence. A la fois cynique et exigeant, Pierre pourrait devenir le mentor dont elle a besoin… Encore faut-il qu’ils parviennent tous les deux à dépasser leurs préjugés.

ORANGE CINÉDAY



À compter du 4 novembre 2015, la commande de code Cinéday s’effectuera uniquement le mardi à partir de 8h00, dans la limite des places disponibles. Les codes commandés seront valables le jour même uniquement.


Contacts

LA BELLE EQUIPE
Cinéma Argoat

Place de l'église
22160 Callac

  • Tél. : 02 96 45 92 21 (programme de la semaine en cours)
    02 96 45 89 43 (administration)
  • Mail: cineargoat@orange.fr

Naissance de La Belle Equipe

Pas de chance ! Caché derrière une petite maison, le cinéma Argoat est peu visible au passant. Pourtant, il recèle des trésors de dynamisme et de volonté !

Lorsque nous sommes arrivé.e.s en 1994, la salle ne comptait plus que 5 000 entrées par an et s'apprêtait à déposer le bilan, explique Sylvie Lagrue, présidente de l’association La Belle Equipe. Notre objectif principal était de remonter les entrées avec une programmation plus variée. Pour autant, la simple volonté ne suffit pas. Il a fallu découvrir le fonctionnement d’une salle de cinéma, apprendre les méandres administratifs. Nous avons découvert la face cachée du secteur, la pression des distributeurs, pourquoi nous ne pouvons avoir un film en sortie nationale, pourquoi nous devons sortir tel film pour obtenir tel autre… Puis il a fallu connaître les différentes instances cinématographiques, la mise en place des dossiers, la logistique, les transports... Sans compter les trois bénévoles qui ont dû se former à la projection, se souvient Sylvie.

Aujourd’hui, avec l’aide des ancien.ne.s exploitant.e.s devenu.e.s membres de l’association, La Belle Equipe maîtrise parfaitement son cinéma, entièrement modernisé (Dolby Digital, 3D...) et a su mettre en place des actions efficaces, permettant de doubler le nombre des entrées (10000 par an aujourd’hui). L'adhésion aux Ecrans d'Armor puis au Collectif cinéma 22 a permis d’accueillir des hôte.sse.s de marque tels que Jean-Pierre Mocky, Benoît Jacquot ou encore Jean-Baptiste Thoret. De même, la participation aux dispositifs d'éducation à l'image Cin'école et Ecole et cinéma, le développement de la VO, la diffusion de films d’art et essai et de documentaires ont attiré un nouveau public.

Désormais, nous sommes reconnu.e.s comme ayant une solide programmation. Parallèlement à l’activité cinématographique classique, nous tenons également à proposer des films tournés en Bretagne ou abordant des sujets qui interpellent les gens d’ici : l’agriculture durable, l’avenir de la médecine en milieu rural…

Pour autant, l’effort doit se poursuivre : bien que situé dans une zone subissant peu l’influence des salles multiplexes, l’Argoat doit se battre quotidiennement pour conserver et étoffer son public. Nous sommes dans un milieu rural et social assez fragile. Pour avoir la même croissance que les autres salles, nous devons faire 4 fois plus de travail d’animation, souligne Sylvie. Raison pour laquelle l’association travaille avec un programmateur qui propose un choix de films quelque peu différent. Des ententes avec les autres cinémas locaux (Rostrenen, Carhaix) ont également leur intérêt. Notre public art et essai étant un peu le même, nous essayons de nous concerter pour ne pas offrir les mêmes films.

Nous avons eu des moments difficiles, surtout quand le public n’est pas au rendez-vous, mais également des moments très forts, notamment avec la venue de Lucie Aubrac ou la diffusion du film sur les oubliés de 39-45. Pour cette raison, il ne faut pas lâcher la barre et rester constamment en éveil, conclut Sylvie.