La Belle Equipe - Cinéma d'Argoat - Callac

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

CYCLE REPERTOIRE : DUVIVIER

La saison répertoire Cinéphare 2016/2017 débute avec un cycle de quatre films consacrés à l'un des plus grands réalisateurs français : Julien Duvivier. L'occasion de revoir sur grand écran quatre immenses classiques dans de magnifiques versions restaurées.

LA BELLE EQUIPE

  • samedi 10 décembre à 18h
    suivi d'un apéritif
    offert par la Belle Equipe

Comédie dramatique française de 1936 avec Jean Gabin, Charles Vanel, Raymond Aimo

Durée : 1h35

Cinq amis chômeurs gagnent à la loterie nationale. Ils achètent ensemble un vieux lavoir dans l'espoir de le transformer en guinguette. Mais la solidarité du groupe est fragile...

Revoir La Belle Equipe aujourd’hui – dans des conditions optimales – c’est revisiter enfin un classique du cinéma français longtemps invisible pour des raisons juridiques. Si le film avait disparu des écrans, son mythe n’a jamais connu d’éclipse. La Belle Equipe symbolise à jamais, avec Le Crime de Monsieur Lange de Jean Renoir, l’esprit du Front Populaire. Arte



PETITE LECON DE CINEMA
animée par Roselyne Quéméner
professeure de cinéma à l'université de Rennes

  • dimanche 11 décembre de 10h à 18h30
    repas partagé le midi

LA FIN DU JOUR

  • 10h

Drame français de 1938 avec Louis Jouvet, Michel Simon, Victor Francen

Durée : 1h48

L'abbaye de Saint-Jean-la-Rivière menace de fermer ses portes. Ce qui serait une véritable catastrophe pour ses pensionnaires, tous de vieux comédiens sans ressource. Saint-Clair, acteur autrefois adulé et grand séducteur de femmes, vient justement d'y arriver et y retrouve Marny, grand rival dont il avait jadis séduit la femme, et Cabrissade, artiste de second ordre.

Nouveau chef-d’œuvre de l’association entre Duvivier et Spaak après La Belle Equipe, La Fin du jour est un hommage aux acteurs et à l’art théâtral. C’est aussi, plus prosaïquement, un film sur la vieillesse, au travers d’une inoubliable galerie de portraits. Arte



PANIQUE

  • 14h

Drame français de 1946 avec Michel Simon, Viviane Romance, Lucas Gridou

Durée :1h31

Aux abords d'une fête foraine, on découvre le corps d'une jeune femme étranglée. L'assassin et sa maîtresse, Alice, décident de faire porter le chapeau à l'étrange M. Hire, personnage misanthrope et solitaire, peu aimé dans le quartier...

Panique est le film du retour de Julien Duvivier en France après son exil hollywoodien durant la Seconde Guerre mondiale. Retour difficile et marqué par la suspicion et l’hostilité de ceux qui reprochèrent à Duvivier, Renoir ou René Clair d’avoir renié leur pays. Ainsi Panique, malgré ses qualités qui permettent aujourd’hui de le considérer comme l’un des chefs-d’œuvre de son auteur – et du cinéma français – fut conçu dans des circonstances difficiles et n’obtint pas de succès lors de sa sortie. Il est vrai que le film, par sa cruauté et son pessimisme terribles, sa réalisation aussi, évoque davantage le cinéma français des années 30 qu’un éventuel renouveau esthétique au lendemain de la guerre. Arte



VOICI LE TEMPS DES ASSASSINS

  • 16h30

Drame français de 1956 avec Jean Gabin, Danièle Delorme, Robert Arnoux

Durée : 1h53

Chatelin, restaurateur aux halles, voit débarquer Catherine, la fille de sa première épouse, qui lui dit ne savoir où aller depuis la mort de sa mère. Il la recueille mais bientôt celle-ci intrigue afin de semer la discorde entre lui et Gérard, un jeune homme qu'il considère comme son fils adoptif.

L’intense noirceur et la violence de Voici le temps des assassins rejoignent celles de Panique, tandis que sa séquence d’introduction rappelle Au bonheur des dames, symphonie visuelle qui captait d’impressionnante manière la frénésie des grands magasins parisiens. Ici ce sont les marchés des Halles à l’aurore qui sont filmés comme une fourmilière humaine, avant que le cinéaste ne recentre son attention sur une ténébreuse affaire de crime, de haine et de désir. Le style naturaliste de Duvivier, hérité de Zola, lui permet de visiter différentes strates de la capitale ainsi que les thèmes de l’hérédité, de la corruption morale et de la déchéance. Arte

À L'AFFICHE

LE CLIENT

  • jeudi 8 décembre à 20h30 en VOST
  • lundi 12 décembre à 20h30 en VOST

Drame iranien d'Asghar Farhadi avec Shahab Hosseini, Taraneh Alidoosti, Babak Karimi

Durée : 2h03

Contraints de quitter leur appartement du centre de Téhéran en raison d'importants travaux menaçant l'immeuble, Emad et Rana emménagent dans un nouveau logement. Un incident en rapport avec l’ancienne locataire va bouleverser la vie du jeune couple.

Le réalisateur iranien d' Une séparation signe un film magistral, doublement récompensé à Cannes par les prix du scénario et celui de l'interprétation masculine. A mi-chemin entre le thriller et la chronique sociale, ce drame nous embarque et nous interpelle jusqu'à un final poignant. Femme Actuelle

LES TÊTES DE L EMPLOI

  • vendredi 9 décembre à 20h30
  • mardi 13 décembre à 20h30

Comédie française d'Alexandre Charlot et Franck Magnier avec Franck Dubosc, Elsa Zylberstein, François-Xavier Demaison

Durée : 1h30

Stéphane, Cathy et Thierry sont les meilleurs employés de l'Agence pour l'Emploi de leur ville. Mais leurs résultats sont tellement bons que l'agence va devoir fermer faute de chômeurs ! Les trois collègues ont alors la folle idée de créer du chômage pour sauver leur poste.

Non seulement c’est drôle, rarement lourd, mais, au-delà des gags, le scénario joue habilement l’équilibre en humanisant ses personnages, comme The Full Monty à l’époque. Une vraie bonne surprise. LCI

VAIANA
La Légende du bout du monde

  • samedi 10 décembre à 14h
  • mercredi 21 décembre à 14h30
  • jeudi 22 décembre à 14h30
  • vendredi 23 décembre à 14h30

Film d'animation américain produit par les studios Disney-Pixar avec les voix de Cerise Calixte, Anthony Kavanagh, Mareva Galanter

Durée : 1h43

Il y a 3 000 ans, les plus grands marins du monde voyagèrent dans le vaste océan Pacifique, à la découverte des innombrables îles de l'Océanie. Mais pendant le millénaire qui suivit, ils cessèrent de voyager. Et personne ne sait pourquoi...
Vaiana raconte l'aventure d'une jeune fille téméraire qui se lance dans un voyage audacieux pour accomplir la quête inachevée de ses ancêtres et sauver son peuple. Au cours de sa traversée du vaste océan, Vaiana va rencontrer Maui, un demi-dieu. Ensemble, ils vont accomplir un voyage épique riche d'action, de rencontres et d'épreuves... En accomplissant la quête inaboutie de ses ancêtres, Vaiana va découvrir la seule chose qu'elle a toujours cherchée : elle-même.

C'est l'aventure et l'humour qui priment, dans une cascade de péripéties dynamisée par une animation d'un réalisme étonnant. Culturebox

LES ANIMAUX FANTASTIQUES
Fantastic Beasts and Where to Find Them

  • samedi 10 décembre à 20h30
    en VF 3D

Film fantastique anglo-américain de David Yates avec Eddie Redmayne, Katherine Waterston, Dan Fogler

Durée : 2h13

Les aventures de Norbert Dragonneau, l’auteur du livre Les Animaux Fantastiques qu’étudiait Harry Potter.

En 1926, à New York. Les « moldus » (les non-sorciers) ont la vie dure, mais les sorciers, également, visés par un groupe fanatique mené par une certaine Mary-Lou qui souhaite rétablir les procès en sorcellerie. Alors que des destructions mystérieuses secouent les Etats-Unis, Norbert Dragonneau est appelé en renfort. Il a écrit un livre sur un bestiaire d'animaux fantastiques, et on l'accuse d'avoir lâché ces créatures dans la Grosse Pomme. Norbert se met au travail avec l'aide de ses amis Portentina, Jacob, Queenie et Modesty...

Les Animaux fantastiques, première pierre d’une nouvelle saga visant à explorer plus en profondeur le monde des sorciers créé par JK Rowling, réussit à se dégager de l’ombre d’Harry Potter pour affirmer une touche plus enlevée et légère. Les Inrockuptibles

ALL'OPERA - OPERA ET BALLET DANS VOTRE CINEMA

ROMEO ET JULIETTE

  • dimanche 18 décembre à 15h
    tarif unique 10€

Ballet en 3 actes chorégraphié par Helgi Tomasson avec le San Francisco Ballet

Durée : 2h17

Avec sa chorégraphie passionnante, des combats de sabre qui glacent le sang et les célèbres partitions de Sergei Prokofiev, cette production colorée et émouvante de Roméo et Juliette de Shakespeare a remplis des théâtres dans le monde entier. L'interprétation de Helgi Tomasson de cette plus grande tragédie "soulève un langage complexe et familier de Shakespeare et le traduit en une chorégraphie classique lucide qui est à la fois viscérale, fraiche et simplement sublime" (Huffington Post).

PROCHAINEMENT

TANNA

  • jeudi 15 décembre à 20h30
    en VOST
  • lundi 19 décembre à 20h30
    en VOST

Drame ni-vanuatu de Bentley Dean et Martin Butler avec Mungau Dain, Marie Wawa, Marceline Rofit

Durée : 1h44

Dans l'une des dernières tribus traditionnelles du monde, une jeune fille rompt son mariage arrangé pour s'enfuir avec l'homme qu'elle aime. Les amoureux déclenchent ainsi une guerre qui menace leur clan. Tanna est l’histoire vraie qui bouleversa la vie des habitants d’une petite île du Pacifique et fit réviser la constitution d'un pays.

Pendant sept mois, les réalisateurs (Bentley, à la caméra, et Martin, au son, travaillent ensemble depuis plus de sept ans) ont partagé la nourriture et les aventures des habitants de la région, de l’aube jusqu’à la cérémonie du kava, au crépuscule. De toute façon, en des lieux encore non reliés au courant électrique, on imagine mal comment il pourrait en être autrement. Ce film est donc simultanément grandiose et simple. Il suffit de se laisser porter par le récit, tout en admirant les paysages. L'Humanité

LOUISE EN HIVER

  • vendredi 16 décembre à 20h30
  • dimanche 18 décembre à 18h

Film d'animation français de Jean-François Laguionie avec Dominique Frot, Diane Dassigny, Antony Hickling

Durée : 1h15

À la fin de l'été, Louise voit le dernier train de la saison, qui dessert la petite station balnéaire de Biligen, partir sans elle.
La ville est désertée. Le temps rapidement se dégrade, les grandes marées d'équinoxe surviennent condamnant maintenant électricité et moyens de communication.
Fragile et coquette, bien moins armée que Robinson, Louise ne devrait pas survivre à l'hiver.
Mais elle n'a pas peur et considère son abandon comme un pari. Elle va apprivoiser les éléments naturels et la solitude. Ses souvenirs profitent de l'occasion pour s'inviter dans l'aventure.

Une merveille d'une poésie infime. Une chronique émouvante d'une délicatesse incroyable. Un portrait pastel d'une grand-mère au caractère de fer. Jean-François Laguionie est un cinéaste d'animation discret qui avance tout seul contre vents (bretons) et marées, préférant le crayon à l'ordinateur, le grain du papier au logiciel omniscient. L'Express

LA FILLE DE BREST

  • mercredi 14 décembre à 20h30
  • samedi 17 décembre à 20h30
  • mardi 20 décembre à 20h30

Drame français d'Emmanuelle Bercot avec Sidse Babett Knudsen, Benoît Magimel, Charlotte Laemmel

Durée : 2h08

Tous publics avec avertissement

Dans son hôpital de Brest, une pneumologue découvre un lien direct entre des morts suspectes et la prise d'un médicament commercialisé depuis 30 ans, le Mediator. De l’isolement des débuts à l’explosion médiatique de l’affaire, l’histoire inspirée de la vie d’Irène Frachon est une bataille de David contre Goliath pour voir enfin triompher la vérité.

Le film fait du combat complexe et ingrat d’Irène Frachon contre le laboratoire Servier une œuvre de cinéma efficace, et terriblement humaine. Télérama

WALLACE & GROMIT
Les Inventuriers

  • lundi 19 décembre à 14h30
  • mardi 20 décembre à 14h30

Courts métrages d'animation britanniques de Nick Park

Durée : 54 mn

Wallace, inventeur farfelu, et son flegmatique chien Gromit, enchainent les aventures rocambolesques et les rencontres improbables. D’un voyage sur la Lune dans La grande excursion (1989) à l'hébergement d'un locataire peu recommandable dans Un mauvais pantalon (1993), redécouvrez les deux premiers volets de leurs folles péripéties.

Les studios Aardman de Bristol, dont Nick Park est le plus éminent fleuron, ont changé la face du cinéma d'animation. Sans eux, il n'y aurait sans doute plus que de simples dessins animés, et Ma Vie de Courgette n'aurait pas existé. Park a relancé le goût pour la pâte à modeler filmée image par image (stop motion), qui a largement repris du poil de la bête ces derniers temps. Mais à ce jour personne n'a encore atteint le degré de sophistication faussement artisanale et de profonde facétie animant l'homme et le chien de Nick Park, hérauts allumés de l'absurde. Les Inrocks

ALLIÉS
Allied

  • mercredi 21 décembre à 20h30 en VF
  • lundi 26 décembre à 20h30
    en VOST

Thriller historique américain de Robert Zemeckis avec Brad Pitt, Marion Cotillard, Lizzy Caplan

Durée : 2h01

Casablanca, 1942.  Au service du contre-espionnage allié, l’agent Max Vatan rencontre la résistante française Marianne Beauséjour lors d’une mission à haut risque. C’est le début d’une relation passionnée. Ils se marient et entament une nouvelle vie à Londres. Quelques mois plus tard, Max est informé par les services secrets britanniques que Marianne pourrait être une espionne allemande. Il a 72 heures pour découvrir la vérité sur celle qu’il aime.

Alliés ressuscite les grands films noirs des années 40 et rend hommage au plus grand d’entre eux : Casablanca. Robert Zemeckis signe un grand film d’amour lyrique. Télé Loisirs

QU'EST CE QU'ON ATTEND ?

  • jeudi 22 décembre à 20h30

Documentaire français de Marie Monique Robin

Durée : 1h59

Qui croirait que la championne internationale des villes en transition écologique est une petite commune française ? C’est pourtant Rob Hopkins, fondateur du mouvement "Des Villes en Transition", qui le dit. Qu’est ce qu’on attend ? raconte comment Ungersheim, une petite ville alsacienne de 2 200 habitants, s’est lancée dans la démarche de transition vers l’après-­pétrole en décidant de réduire son empreinte écologique.

Vous avez furieusement besoin d’un souffle d’humanité et d’espoir, d’un peu de lumière en ces temps moroses, déprimants et fatalistes ? Vous pensez qu’il n’y a pas d’alternative au thatchérisme, au chacun pour soi et au sacrifice des hommes et de l’environnement sur l’autel de l'ultra-capitalisme débridé ? Courez donc voir le dernier documentaire de la journaliste Marie-Monique Robin (auteure, entre autres, du Monde selon Monsanto et de Sacrée croissance!). Il s’appelle Qu’est-ce qu’on attend ? et il fait un bien fou, loin, si loin, du cynisme ambiant. Car les alternatives existent, on peut faire autrement et dans tous les domaines. Ce film en fait la démonstration implacable. Creusant le sillon de Demain, celui de Cyril Dion et Mélanie Laurent plébiscité par plus d’un million de spectateurs, qui en sont ressortis galvanisés et pleins d'énergie et d'envie de «faire». Mais tandis que ce dernier multipliait les exemples à travers le monde, Marie-Monique Robin n'en explore qu'un seul, en profondeur, et en France. Libération

DEMAIN TOUT COMMENCE

  • vendredi 23 décembre à 20h30
  • mardi 27 décembre à 20h30

Comédie dramatique française de Hugo Gélin avec Omar Sy, Clémence Poésy, Gloria Colston

Durée : 1h58

Samuel vit sa vie sans attaches ni responsabilités, au bord de la mer sous le soleil du sud de la France, près des gens qu’il aime et avec qui il travaille sans trop se fatiguer. Jusqu’à ce qu’une de ses anciennes conquêtes lui laisse sur les bras un bébé de quelques mois, Gloria : sa fille ! Incapable de s’occuper d’un bébé et bien décidé à rendre l’enfant à sa mère, Samuel se précipite à Londres pour tenter de la retrouver, sans succès. 8 ans plus tard, alors que Samuel et Gloria ont fait leur vie à Londres et sont devenus inséparables, la mère de Gloria revient dans leur vie pour récupérer sa fille…

Un mois après le thriller Infemo, dans lequel il campait un flic ange gardien de Tom Hanks, Omar revient aux sources de son succès. Tout en y ajoutant un nouveau supplément d'âme. Du rire aux larmes. Gala

JULIUS ET LE PÈRE NOËL

  • samedi 24 décembre à 14h30

Film d"animation danois de Jacob Ley avec les voix d'Achille Dubois, Mélanie Dermont, Olivier Bony

Durée : 1h20

Noël reste éternellement lié aux croyances de l'enfance. Julius, qui vit dans l'Orphelinat des Grelots, aime ce moment plus que tout car il est persuadé que c'est le Père Noël qui l'y a déposé quand il était bébé. Gregor, un autre pensionnaire plus âgé, n'a jamais accepté l'arrivée de Julius. Il le jalouse, se moque de lui et de ses histoires de Noël. Pourtant, un jour Julius est transporté dans un monde magique où l'on compte sur lui pour sauver Noël car le Père Noël a bel et bien disparu !

Ce joli conte scandinave pour les plus jeunes ouvre avec magie les festivités de Noël. Femme Actuelle

ORANGE CINÉDAY



À compter du 4 novembre 2015, la commande de code Cinéday s’effectuera uniquement le mardi à partir de 8h00, dans la limite des places disponibles. Les codes commandés seront valables le jour même uniquement.


Contacts

LA BELLE EQUIPE
Cinéma Argoat

Place de l'église
22160 Callac

  • Tél. : 02 96 45 92 21 (programme de la semaine en cours)
    02 96 45 89 43 (administration)
  • Mail: cineargoat@orange.fr

Naissance de La Belle Equipe

Pas de chance ! Caché derrière une petite maison, le cinéma Argoat est peu visible au passant. Pourtant, il recèle des trésors de dynamisme et de volonté !

Lorsque nous sommes arrivé.e.s en 1994, la salle ne comptait plus que 5 000 entrées par an et s'apprêtait à déposer le bilan, explique Sylvie Lagrue, présidente de l’association La Belle Equipe. Notre objectif principal était de remonter les entrées avec une programmation plus variée. Pour autant, la simple volonté ne suffit pas. Il a fallu découvrir le fonctionnement d’une salle de cinéma, apprendre les méandres administratifs. Nous avons découvert la face cachée du secteur, la pression des distributeurs, pourquoi nous ne pouvons avoir un film en sortie nationale, pourquoi nous devons sortir tel film pour obtenir tel autre… Puis il a fallu connaître les différentes instances cinématographiques, la mise en place des dossiers, la logistique, les transports... Sans compter les trois bénévoles qui ont dû se former à la projection, se souvient Sylvie.

Aujourd’hui, avec l’aide des ancien.ne.s exploitant.e.s devenu.e.s membres de l’association, La Belle Equipe maîtrise parfaitement son cinéma, entièrement modernisé (Dolby Digital, 3D...) et a su mettre en place des actions efficaces, permettant de doubler le nombre des entrées (10000 par an aujourd’hui). L'adhésion aux Ecrans d'Armor puis au Collectif cinéma 22 a permis d’accueillir des hôte.sse.s de marque tels que Jean-Pierre Mocky, Benoît Jacquot ou encore Jean-Baptiste Thoret. De même, la participation aux dispositifs d'éducation à l'image Cin'école et Ecole et cinéma, le développement de la VO, la diffusion de films d’art et essai et de documentaires ont attiré un nouveau public.

Désormais, nous sommes reconnu.e.s comme ayant une solide programmation. Parallèlement à l’activité cinématographique classique, nous tenons également à proposer des films tournés en Bretagne ou abordant des sujets qui interpellent les gens d’ici : l’agriculture durable, l’avenir de la médecine en milieu rural…

Pour autant, l’effort doit se poursuivre : bien que situé dans une zone subissant peu l’influence des salles multiplexes, l’Argoat doit se battre quotidiennement pour conserver et étoffer son public. Nous sommes dans un milieu rural et social assez fragile. Pour avoir la même croissance que les autres salles, nous devons faire 4 fois plus de travail d’animation, souligne Sylvie. Raison pour laquelle l’association travaille avec un programmateur qui propose un choix de films quelque peu différent. Des ententes avec les autres cinémas locaux (Rostrenen, Carhaix) ont également leur intérêt. Notre public art et essai étant un peu le même, nous essayons de nous concerter pour ne pas offrir les mêmes films.

Nous avons eu des moments difficiles, surtout quand le public n’est pas au rendez-vous, mais également des moments très forts, notamment avec la venue de Lucie Aubrac ou la diffusion du film sur les oubliés de 39-45. Pour cette raison, il ne faut pas lâcher la barre et rester constamment en éveil, conclut Sylvie.