La Belle Equipe - Cinéma d'Argoat - Callac

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

LE PRINTEMPS DE LA PALESTINE EN CENTRE BRETAGNE

Débat avec Yves Jardin, responsable AFPS au groupe de travail Les Prisonniers Palestiniens.

3000 nuits

  • lundi 24 avril à 20h30 VOST
Drame palestinien, français, libanais, jordanien, émirati, qatarien De Mai Masri

Avec Maisa Abd Elhadi, Nadira Omran, Raida Adon

durée : 1h43

Années 80, à la veille des événements de Sabra et Chatila. La révolte gronde dans une prison israélienne, où sont détenues des prisonnières politiques palestiniennes. Layal, une jeune institutrice de Naplouse, vient d’arriver, condamnée à 8 ans de prison pour un attentat dans lequel elle n’est pas impliquée. Elle partage la cellule d’israéliennes condamnées pour droits communs et s’habitue progressivement à l’univers carcéral. Mais Layal découvre qu’elle est enceinte. Envers et contre tous, elle décide de garder l’enfant.

A chaque spectateur de faire son choix : voir le drame beau et poignant ou le film militant contestable.le nouvel Observateur

À L'AFFICHE

FELICITE

  • mardi 25 avril à 20h30
drame français, belge, sénégalais d'Alain Gomis avec Véronique Beya Mputu, Papi Mpaka, Gaetan Claudia

durée : 2h03

Félicité, libre et fière, est chanteuse le soir dans un bar de Kinshasa. Sa vie bascule quand son fils de 14 ans est victime d'un accident de moto. Pour le sauver, elle se lance dans une course effrénée à travers les rues d'une Kinshasa électrique, un monde de musique et de rêves. Ses chemins croisent ceux de Tabu.

A l’âpreté de la mise en scène répond un souffle dans la façon de filmer les situations, une humanité dans celle de dépeindre les personnages qui n’entrent jamais en conflit, créent une œuvre forte parsemée d’images et de séquences époustouflantes.Culturopoing.com

PATIENTS

  • JEUDI 27 avril à 14h15
comédie dramatique drançaise de Grand Corps Malade, Mehdi Idir avec Pablo Pauly, Soufiane Guerrab, Moussa Mansaly

durée :1h50

Se laver, s'habiller, marcher, jouer au basket, voici ce que Ben ne peut plus faire à son arrivée dans un centre de rééducation suite à un grave accident. Ses nouveaux amis sont tétras, paras, traumas crâniens.... Bref, toute la crème du handicap. Ensemble ils vont apprendre la patience. Ils vont résister, se vanner, s'engueuler, se séduire mais surtout trouver l'énergie pour réapprendre à vivre. Patients est l'histoire d'une renaissance, d'un voyage chaotique fait de victoires et de défaites, de larmes et d’éclats de rire, mais surtout de rencontres : on ne guérit pas seul.

Sur un sujet lourd, une bouleversante ode à la vie, à l’humour et à la fraternité. Télé 2 semaines

PROCHAINEMENT

ORPHELINE

  • jeudi 27 avril à 20h30
  • lundi 1er mai à 20h30
drame français d' Arnaud des Pallières avec Adèle Haenel, Adèle Exarchopoulos, Solène Rigot

durée : 1h51

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Portrait d’une femme à quatre âges de sa vie. Petite fille de la campagne, prise dans une tragique partie de cache-cache. Adolescente ballottée de fugue en fugue, d’homme en homme, puisque tout vaut mieux que le triste foyer familial. Jeune provinciale qui monte à Paris et frôle la catastrophe. Femme accomplie enfin, qui se croyait à l’abri de son passé. Quatre actrices différentes incarnent une seule et même héroïne.

"Orpheline" est un objet de cinéma puissant et intrigant. Entre le labyrinthe mental et le portrait de femme explosé, un film étrange, porté par un trio d'actrices exceptionnel. Première

A BRAS OUVERTS

  • Vendredi 28 avril à 20h30
comédie française de Philippe de Chauveron avec Christian Clavier, Ary Abittan, Elsa Zylberstein

durée : 1h32

Figure de la scène littéraire et médiatique française, Jean-Etienne Fougerole est un intellectuel humaniste marié à une riche héritière déconnectée des réalités. Alors que Fougerole fait la promotion dans un débat télévisé de son nouveau roman « A bras ouverts », invitant les plus aisés à accueillir chez eux les personnes dans le besoin, son opposant le met au défi d'appliquer ce qu'il préconise dans son ouvrage. Coincé et piqué au vif, Fougerole prend au mot son adversaire et accepte le challenge pour ne pas perdre la face. Mais dès le soir-même, on sonne à la porte de sa somptueuse maison de Marnes-la-coquette… Les convictions des Fougerole vont être mises à rude épreuve !

Le thème diffère, mais les codes qui ont fait le succès de "Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu" sont repris, et Ary Abittan et Christian Clavier les servent à merveille. Closer

POWER RANGER

  • samedi 29 avril à 20h30
  • lundi 1er Mai à 15h
film américain (action, aventure, science-fiction) De Dean Israelite avec Dacre Montgomery, RJ Cyler, Naomi Scott

durée : 2h04

Dans une petite ville, cinq adolescents découvrent qu’ils ont des pouvoirs extraordinaires. Ils vont devoir apprendre à surmonter leurs peurs et à faire équipe pour devenir les Power Rangers : le destin les a choisis pour sauver le monde de la destruction orchestrée par une force extraterrestre surpuissante…

Cette nouvelle version des «Powers Rangers» modernise les héros aux costumes colorés et leurs aventures... 20 minutes

TELLE MERE, TELLE FILLE

  • dimanche 30 avril à 15h
  • mardi 2 mai à 20h30
comédie française De Noémie Saglio avec Juliette Binoche, Camille Cottin, Lambert Wilson

durée : 1h34

Inséparables, Avril et sa mère Mado ne peuvent pourtant pas être plus différentes. Avril, 30 ans, est mariée, salariée et organisée à l'inverse de sa mère, éternelle ado insouciante et délurée qui vit aux crochets de sa fille depuis son divorce. Mais quand les deux femmes se retrouvent enceintes en même temps et sous le même toit, le clash est inévitable. Parce que si Mado, en pleine crise de jeunisme, n'est pas prête à être grand-mère, Avril, quant à elle, a bien du mal à imaginer sa mère... mère !

L’ancienne prétendante du prince Harry nous prouve qu’elle n’est pas seulement une humoriste et qu’elle n’a rien à envier à ses aînés. Face au talent de Lambert Wilson, Juliette Binoche et Catherine Jacob, elle apporte légèreté et subtilité au scénario. Public

CORPORATE

  • JEUDI 4 MAI à 20h30
  • lundi 8 mai à 20h30
drame français De Nicolas Silhol avec Céline Sallette, Lambert Wilson, Stéphane De Groodt

durée : 1h35

Emilie Tesson-Hansen est une jeune et brillante responsable des Ressources Humaines, une « killeuse ». Suite à un drame dans son entreprise, une enquête est ouverte. Elle se retrouve en première ligne. Elle doit faire face à la pression de l’inspectrice du travail, mais aussi à sa hiérarchie qui menace de se retourner contre elle. Emilie est bien décidée à sauver sa peau. Jusqu’où restera-t-elle corporate ?

Très beau film sur le monde du travail; sur les monstres qu'il crée dès lors qu'il est dédié au seul profit, à la froideur du chiffre. Il se regarde comme un thriller. Charlie hebdo

BOULE ET BILL 2

  • vendredi 5 mai à 20h30
  • dimanche 7 mai à 15h
  • lundi 8 mai à 15h
  • samedi 13 mai à 20h30
comédie belge, française, De Pascal Bourdiaux avec Charlie Langendries, Franck Dubosc, Mathilde Seigner

durée : 1h20

La famille de Boule mène une existence aussi heureuse que paisible. Bill est parfaitement intégré dans cette petite famille, Boule travaille bien à l'école, sa maman donne des cours de piano à domicile tandis que son père est un dessinateur reconnu. Tout bascule lorsque l'éditrice de ses bandes dessinées, bourrue et acariâtre, rejette le travail du père de Boule. Elle y voit une grosse panne d'inspiration due au fait que sa famille vit dans un bonheur très négatif sur sa créativité. Le père de Boule revient à la maison avec la ferme intention de réveiller sa famille de ce bonheur en générant un grand nombre de « bêtises ». Boule et Bill mais aussi la maman vont également se mettre à faire dérailler ce « bonheur » familial jusqu'à l'explosion.

Si Boule et Bill 2 n’est pas exempt de maladresses et de gags un peu lourds, pas de quoi mettre le spectateur de mauvais poil pour autant ! Télé 2 semaines

FAST & FURIOUS 8

  • samedi 6 mai à 20h30 en VF
  • mardi 9 mai 20h30 VOST
film d'action, thriller américain, britannique, français, canadien, samoan de F. Gary Gray avec Vin Diesel, Dwayne Johnson, Jason Statham

durée : 2h16

Maintenant que Dom et Letty sont en lune de miel, que Brian et Mia se sont rangés et que le reste de l’équipe a été disculpé, la bande de globetrotteurs retrouve un semblant de vie normale. Mais quand une mystérieuse femme entraîne Dom dans le monde de la criminalité, ce dernier ne pourra éviter de trahir ses proches qui vont faire face à des épreuves qu’ils n’avaient jamais rencontrées jusqu’alors. Des rivages de Cuba au rues de New York en passant par les plaines gelées de la mer arctique de Barrents, notre équipe va sillonner le globe pour tenter d'empêcher une anarchiste de déchaîner un chaos mondial et de ramener à la maison l’homme qui a fait d’eux une famille.

Ce huitième opus se présente comme un croisement improbable mais indéniablement réussi entre "Mission: Impossible" et "Cars", dopé à la testostérone et saupoudré de second degré. Les Inrockuptibles

LITTLE BIG MAN

  • dimanche 7 mai à 17h30 en VOST
western américain d'Arthur Penn avec Dustin Hoffman, Faye Dunaway, Martin Balsam

durée ; 2h19

Âgé de 121 ans, Jack Crabb, seul survivant du massacre de Little Big Horn, raconte son histoire à un journaliste. Adopté par une famille de Cheyennes, ce visage pâle est surnommé Little Big Man à cause de son immense courage. Un jour, toute sa tribu est massacrée par les Blancs et Jack est alors recueilli par un pasteur et sa femme. Mais le jeune homme est partagé entre ses origines indiennes et son nouveau peuple..

C'EST BEAU LA VIE quand on y pense

  • mercredi 10 mai à 20h30
  • vendredi 12 mai à 20h30
  • dimanche 14 mai à 15h
comédie dramatique française de Gérard Jugnot avec Gérard Jugnot, François Deblock, Isabelle Mergault

durée : 1h33

Loïc Le Tallec ne s’est jamais vraiment occupé de son fils. Quand ce dernier disparaît dans un accident de la route, Loïc est dévasté. Il n’a plus qu’une idée en tête : retrouver celui qui vit désormais avec le cœur de son fils. Il va tomber sur Hugo, un jeune que ce cœur tout neuf rend totalement déraisonnable et incontrôlable. Leur rencontre promet d'être explosive.

Pour sa onzième réalisation, Gérard Jugnot, très bien accompagné par le prometteur François Deblock, signe une jolie fable pétrie d'humanité et d'optimisme. Télé 7 jours.

JE DANSERAI SI JE VEUX

  • jeudi 11 mai à 20h30 VOST
  • lundi 15 mai à 20h30 VOST
drame palestinien, israelien, français de Maysaloun Hamoud avec Mouna Hawa, Sana Jammelieh, Shaden Kanboura

durée : 1h42

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Layla, Salma et Nour, 3 jeunes femmes palestiniennes, partagent un appartement à Tel Aviv, loin du carcan de leurs villes d'origine et à l'abri des regards réprobateurs. Mais le chemin vers la liberté est jalonné d'épreuves…

Maysaloun Hamoud filme le désir et la sexualité avec beaucoup de respect et, parfois, d’audace. Le corps des femmes, sous son œil, s’éloigne des clichés (...) Les personnages, victimes ou combattants et parfois les deux, subissent encore le regard des autres dans une société conformiste et intolérante. Culturopoing.com

CYCLE WESTERN

[|

LA VALLEE DE LA PEUR

  • dimanche 30 avril à 17H30 VOST
western américain De Raoul Walsh aAvec Robert Mitchum, Teresa Wright, Dame Judith Anderson

durée : 1h41

Territoire du Nouveau-Mexique, au début du XXe siècle, Medora Callum recueille Jeb Rand, un jeune enfant dont le père vient d'être assassiné, et l'élève avec ses deux propres enfants, Thorley, alors âgée de trois ans, et Adam, quatre ans. Ceux-ci devenus adultes, elle veut partager ses biens en trois parts égales, ce qui provoque avec Adam, qui a toujours considéré Jeb comme un intrus, un conflit, exacerbé par la naissance de relations amoureuses entre Thorley et Jeb...





LE 14 MAI

Cycle Western

films présentés et analysés par Erwan Cadoret, enseignant en cinéma

YOJIMBO

  • dimanche 14 mai à 17h30 VOST
drame japonais De Akira Kurosawa avec Toshirô Mifune, Tatsuya Nakadai, Yoko Tsukasa

durée : 1h50

À la fin de l’ère Edo, un samouraï, Sanjuro, arrive dans un village écartelé entre deux bandes rivales, menées d’un côté par le bouilleur de saké, de l’autre par le courtier en soie. Les deux bandes veulent s’adjoindre les services de Sanjuro…



POUR UNE POIGNEE DE DOLLARS

  • dimanche 14 mai à 20h30 VOST
western espagnol, allemand, italien de Sergio Leone avec Clint Eastwood, Marianne Koch, Wolfgang Lukschy

durée : 1h39

Deux bandes rivales, les Baxter, trafiquants d'armes, et les Rojo, qui font de la contrebande d'alcool, se disputent la suprématie et la domination de la ville de San Miguel, au sud de la frontière américano-mexicaine. Un étranger, vêtu d'un poncho, arrive à dos de mulet dans cette petite ville et s'immisce entre les deux bandes. Proposant d'abord ses services aux Rojo, l'étranger va très vite tirer profit des deux camps à la fois, à la grande joie du fabricant de cercueils Piripero.

un film sombrement romantique, totalement désespéré où l’on met l’accent (…) sur le doigt qui prend plaisir à appuyer sur la gâchette et à tuer. (17/04/1966)Télérama

LE DOC DU MOIS

[|

L'OPERA

  • mardi 16 mai à 20h30
documentaire franco-suisse de Jean-Stéphane Bron

durée : 1h50

Une saison dans les coulisses de L’Opéra de Paris. Passant de la danse à la musique, tour à tour ironique, léger et cruel, l’Opéra met en scène des passions humaines, et raconte des tranches de vie, au coeur d’une des plus prestigieuses institutions lyriques du monde.

Une mise en scène instructive et des passions individuelles et collectives variées qui concourent à l’excellence de l’art lyrique. Un film rythmé, tour à tour ironique, grave ou léger. Les Fiches du Cinéma

ORANGE CINÉDAY



À compter du 4 novembre 2015, la commande de code Cinéday s’effectuera uniquement le mardi à partir de 8h00, dans la limite des places disponibles. Les codes commandés seront valables le jour même uniquement.


Contacts

LA BELLE EQUIPE
Cinéma Argoat

Place de l'église
22160 Callac

  • Tél. : 02 96 45 92 21 (programme de la semaine en cours)
    02 96 45 89 43 (administration)
  • Mail: cineargoat@orange.fr

Naissance de La Belle Equipe

Pas de chance ! Caché derrière une petite maison, le cinéma Argoat est peu visible au passant. Pourtant, il recèle des trésors de dynamisme et de volonté !

Lorsque nous sommes arrivé.e.s en 1994, la salle ne comptait plus que 5 000 entrées par an et s'apprêtait à déposer le bilan, explique Sylvie Lagrue, présidente de l’association La Belle Equipe. Notre objectif principal était de remonter les entrées avec une programmation plus variée. Pour autant, la simple volonté ne suffit pas. Il a fallu découvrir le fonctionnement d’une salle de cinéma, apprendre les méandres administratifs. Nous avons découvert la face cachée du secteur, la pression des distributeurs, pourquoi nous ne pouvons avoir un film en sortie nationale, pourquoi nous devons sortir tel film pour obtenir tel autre… Puis il a fallu connaître les différentes instances cinématographiques, la mise en place des dossiers, la logistique, les transports... Sans compter les trois bénévoles qui ont dû se former à la projection, se souvient Sylvie.

Aujourd’hui, avec l’aide des ancien.ne.s exploitant.e.s devenu.e.s membres de l’association, La Belle Equipe maîtrise parfaitement son cinéma, entièrement modernisé (Dolby Digital, 3D...) et a su mettre en place des actions efficaces, permettant de doubler le nombre des entrées (10000 par an aujourd’hui). L'adhésion aux Ecrans d'Armor puis au Collectif cinéma 22 a permis d’accueillir des hôte.sse.s de marque tels que Jean-Pierre Mocky, Benoît Jacquot ou encore Jean-Baptiste Thoret. De même, la participation aux dispositifs d'éducation à l'image Cin'école et Ecole et cinéma, le développement de la VO, la diffusion de films d’art et essai et de documentaires ont attiré un nouveau public.

Désormais, nous sommes reconnu.e.s comme ayant une solide programmation. Parallèlement à l’activité cinématographique classique, nous tenons également à proposer des films tournés en Bretagne ou abordant des sujets qui interpellent les gens d’ici : l’agriculture durable, l’avenir de la médecine en milieu rural…

Pour autant, l’effort doit se poursuivre : bien que situé dans une zone subissant peu l’influence des salles multiplexes, l’Argoat doit se battre quotidiennement pour conserver et étoffer son public. Nous sommes dans un milieu rural et social assez fragile. Pour avoir la même croissance que les autres salles, nous devons faire 4 fois plus de travail d’animation, souligne Sylvie. Raison pour laquelle l’association travaille avec un programmateur qui propose un choix de films quelque peu différent. Des ententes avec les autres cinémas locaux (Rostrenen, Carhaix) ont également leur intérêt. Notre public art et essai étant un peu le même, nous essayons de nous concerter pour ne pas offrir les mêmes films.

Nous avons eu des moments difficiles, surtout quand le public n’est pas au rendez-vous, mais également des moments très forts, notamment avec la venue de Lucie Aubrac ou la diffusion du film sur les oubliés de 39-45. Pour cette raison, il ne faut pas lâcher la barre et rester constamment en éveil, conclut Sylvie.